Accès Membres

Besoin d'aide ?

S'inscrire sur Grid-France.fr

Besoin d'aide ?

Équipe France

Et si c'était la fin de la sensation de douleur ?

Dimanche 22 septembre 2013 à 16:45, Connectez-vous pour commenter cette actualité !

Et si c'était la fin de la sensation de douleur ?
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/73978.htm

Les travaux menés par Enrico Leipold, de l'Université clinique d'Iena (Thuringe), pourrait soulager un grand nombre de personnes en souffrance. L'origine de cette possibilité est l'étude d'une mutation génétique décelée sur une petite fille de quatre ans.

En effet, le point de départ de ces recherches fut le cas exceptionnel d'une enfant qui était insensible à la douleur, et présentant une modification du gène SCN11A. Cette mutation génétique entraîne une hyperactivité des canaux Na+ au niveau de la membrane neuronale. Les cellules concernées, situées dans la moelle épinière, sont impliquées dans la transmission des signaux de douleur au cerveau. Les recherches ont alors porté sur la modification de gènes de souris, afin d'observer avec précision les changements de fonctionnement des cellules nerveuse correspondantes à la suite de cette mutation. "De fait, la cellule nerveuse surchargée ne peut pas se régénérer et sa fonction est paralysée" explique Enrico Leipold.

Ses résultats, obtenus en coopération avec des collègues allemands et internationaux sont publiés dans la revue Nature Genetics. Ceux-ci sont toutefois surprenants, car de précédentes expériences ont montré qu'une telle suractivité des canaux Na+ conduit invariablement à une augmentation de la perception de la douleur chez le patient. La recherche d'autres cas du même type a mené les scientifiques à l'étude de cas d'un garçon suédois touché par la même mutation, et dont la modification génétique a eu lieu spontanément sans antécédent familial.

Les chercheurs espèrent utiliser ces résultats afin de faciliter le développement de médicaments anti-douleur, notamment en jouant sur le mécanisme de ce canal Na+. En ce qui concerne l'utilisation de ces recherches à des fins de traitement plus lourds contre la douleur, les résultats pourraient aussi être prometteurs, mais selon le chercheur, "cela ne pourra être appliqué qu'à des cas particuliers".



Code brève ADIT : 73978  -  Rédacteurs : Louis Thiebault, louis.thiebault@diplomatie.gouv.fr - http://www.science-allemagne.fr  -  Origine : BE Allemagne numéro 627 (19/09/2013) - Ambassade de France en Allemagne / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.com/ … /73978.htm

Par Yeti_73

Imprimer l'actualité

Remonter en haut de la page

Association et calcul partagé, vous êtes partant ?

Ce site est le site de l'équipe France du calcul partagé (médical et climatique). Mentions légales | Contact