Accès Membres

Besoin d'aide ?

S'inscrire sur Grid-France.fr

Besoin d'aide ?

Équipe France

L'Evolocumab réduit le risque cardio-vasculaire

Samedi 01 avril 2017 à 19:17, Connectez-vous pour commenter cette actualité !

L'Evolocumab réduit le risque cardio-vasculaire
Selon un vaste essai clinique réalisé aux Etats-Unis, L'Evolocumab - une nouvelle classe d'anti-cholestérol - a nettement réduit le risque de mortalité cardio-vasculaire, d’infarctus ou d'attaque cérébrale chez des personnes souffrant d'athérosclérose. Chez les participants traités pendant 26 mois avec le Repatha du groupe biopharmaceutique américain Amgen, le risque global de mortalité cardio-vasculaire, d'accident vasculaire cérébral (AVC), d'hospitalisation pour de l'angine de poitrine ou un pontage coronarien, a baissé de 15 % comparativement à ceux ayant reçu un placebo.

Ces chercheurs ont également constaté une réduction de 25 % du risque de mortalité cardiovasculaire, d'infarctus ou d'AVC plus graves après la première année de l'essai clinique mené de 2013 à 2015 dans 49 pays avec 27.564 patients d'une moyenne d'âge de 63 ans (40 à 85 ans) dont 75 % d'hommes. Le risque spécifique d'infarctus a diminué de 27 % et de 21 % pour les AVC, ont aussi précisé les chercheurs.

Tous les participants souffraient de maladies cardiovasculaires et étaient traités avec, pour une partie, des doses maximum de statines comme le Lipitor pour abaisser leur taux de mauvais cholestérol (LDL). Le Repatha, administré en injection une ou deux fois par mois, neutralise une protéine - PCSK9 - qui empêche le foie d'éliminer le mauvais cholestérol, un mécanisme différent des statines.

Les patients traités dans cet essai clinique, ont enregistré une baisse de 59 % de leur cholestérol LDL tombé de 92 à 30 mg/dL, un taux extrêmement bas maintenu pendant toute la durée de l'étude. Peu d'effets secondaires ont été observés. “Avec les résultats de cet essai clinique, nous avons désormais des données définitives qui montrent qu'en complétant l'administration de statines avec du Repatha, on peut nettement améliorer la santé cardiovasculaire de ces patients et ce, sans danger", a souligné le Docteur Marc Sabatine, chef du service de médecine cardiovasculaire au Brigham and Women’s Hospital à Boston, qui a dirigé l'essai clinique.

avc, cholestérol, infarctus

Par Yeti_73

Imprimer l'actualité

Remonter en haut de la page

Association et calcul partagé, vous êtes partant ?

Ce site est le site de l'équipe France du calcul partagé (médical et climatique). Mentions légales | Contact