Accès Membres

Besoin d'aide ?

S'inscrire sur Grid-France.fr

Besoin d'aide ?

Équipe France

Informations

Écrit par
Avatar de ALAIN_13013 ALAIN_13013
Le Vendredi 01 mars 2013

Revenir aux projets
Discussion sur le forum

FightMalaria@home


Aider massivement la recherche de médicaments antipaludique.

But :

Découvrir de nouvelles cibles pour les médicaments antipaludiques.

Contexte :

Le paludisme tue un enfant toutes les 45 secondes. La maladie est plus fréquente dans les pays pauvres, où elle infecte 216 millions de personnes et en tue 650 000 chaque année, principalement des enfants africains de moins de 5 ans [OMS]. Et Plasmodium falciparum continue à développer une résistance aux médicaments disponibles. Il est donc urgent de découvrir de nouveaux médicaments pour remplacer les médicaments existants. Fait important, ces nouveaux médicaments doivent cibler de nouvelles protéines dans le parasite. Le projet FightMalaria@Home vise à trouver ces nouveaux objectifs.

Ressources :

Le génome de Plasmodium falciparum a été séquencé, le protéome a été cartographié et l'expression des protéines ont été confirmées à diverses étapes du cycle de vie de ce apicomplexa.
De nombreuses structures cristallines des protéines cible sont également disponibles, et le reste a été modélisé en utilisant les modèles structurels disponibles.
Étonnamment, de grands organismes de recherches (GSK, Novartis) ont déjà examiné des millions de composés et ont trouvé presque 19 000 cas qui montrent l'activité prometteuse contre Plasmodium falciparum [MMV]. Mais ils ne savent pas quelle protéine cible est inhibée par ces composés. La découverte et le développement de médicaments seront sensiblement augmentés en connaissant la protéine cible pour chacune de ces possibilités.

Problème :

Nous prévoyons d'ancrer chacun des 18 924 cas dans les structures de chacun des 5363 protéines dans le parasite du paludisme. La puissance de calcul est gigantesque.

Solution :

Notre objectif est d'exploiter la puissance de calcul offerte des ordinateurs personnels dans le monde. La plupart des ordinateurs utilisent seulement une fraction de leur puissance CPU disponible sans s'en douter. Nous avons créer un serveur BOINC qui distribue les travaux d'ancrages à tous les ordinateurs clients, qui effectuent ce travail en arrière-plan. En connectant des milliers d'ordinateurs de cette façon, nous serons en mesure d'approcher une puissance équivalente aux supercalculateurs de grande taille.

Remonter en haut de la page

Association et calcul partagé, vous êtes partant ?

Ce site est le site de l'équipe France du calcul partagé (médical et climatique). Mentions légales | Contact