Accès Membres

Besoin d'aide ?

S'inscrire sur Grid-France.fr

Besoin d'aide ?

Équipe France

Informations

Écrit par
Avatar de ALAIN_13013 ALAIN_13013
Le Vendredi 18 novembre 2011

Revenir aux projets
Discussion sur le forum

GO Fight Against Malaria

/forum/img/uploads/miniature/83_gfam_logo.jpg
Traduction – La présentation originale, ici.

Statut et résultats du projet

Des informations sur ce projet sont fournies sur les pages Web du WCG. Pour commenter ou poser des questions sur ce projet, soumettez SVP un courrier dans le forum GO Fight Against Malaria

Mission

La mission du GO Fight Against Malaria est de découvrir les molécules candidates prometteuses qui pourraient être développées en nouveaux médicaments pour traiter les formes résistantes de la malaria. La puissance de calcul du World Community Grid sera utilisée pour effectuer des simulations sur ordinateur d'interactions entre des millions de composés chimiques et certaines protéines cibles, pour prévoir leurs capacités à éliminer la malaria. Les meilleurs composés seront examinés et ensuite développés en traitements possibles contre la maladie.

Signification

La malaria est l'une des trois maladies infectieuses les plus mortelles sur terre et est provoquée par des parasites qui infectent à la fois les humains et les animaux. Les moustiques femelles étendent la maladie en piquant les hôtes infectés et en passant les parasites à d'autres hôtes qu'ils piquent plus tard. Quand ces parasites se reproduisent dans des globules rouges (que les parasites utilisent comme  nourriture), les symptômes de la malaria apparaissent. La malaria commence par donner de la fièvre et des maux de tête, dans des cas sévères elle mène au coma ou à la mort. Le Plasmodium falciparum, parasite qui cause la forme la plus mortelle de malaria, tue plus de personnes que n'importe quel autre parasite sur la planète. Plus de 3 milliards de personnes sont en danger de contamination de la malaria.

Bien qu'il y ait beaucoup de traitements approuvés qui peuvent soigner des infections malariques, des mutants multi-traitement-résistant « super bactéries superbugs » existent, qui ne sont pas éliminés par les traitements actuels. Parce que les nouveaux mutants superbugs continuent d'évoluer et de s'étendre dans le monde entier, la découverte et le développement de nouveaux types de traitements qui peuvent soigner les infections par ces souches mutantes multi-traitement-résistantes de malaria sont une priorité globale évidente de santé.

Approche

Les scientifiques de The Scripps Research Institute de La Jolla, Californie, Etats-Unis, utiliseront le World Community Grid d'IBM pour évaluer informatiquement des millions de candidats de composés contre les différentes cibles moléculaires de traitement du parasite de la malaria. Si ces molécules cibles peuvent être neutralisées, alors les patients atteints de la malaria peuvent potentiellement être guéris. Les calculs évalueront la capacité du candidat des composés à désactiver les molécules cibles particulières nécessaires par le parasite de la malaria pour survivre et se multiplier.
Une priorité particulière sera accordée aux cibles et aux candidats de composés qui pourraient attaquer les souches mutantes multi-traitement-résistantes « superbug » du parasite de la malaria. La puissance du World Community Grid peut réduire à un an ce qui prendrait au moins cent années pour s'achever en utilisant les ressources normalement disponibles aux chercheurs du The Scripps Research Institute. Les résultats des calculs sur le World Community Grid seront disponibles dans le domaine public  à tous les scientifiques, pour leurs utilisation ou comme base à leur recherche pour développer des traitements pour combattre la malaria.

Remonter en haut de la page

Association et calcul partagé, vous êtes partant ?

Ce site est le site de l'équipe France du calcul partagé (médical et climatique). Mentions légales | Contact